Le recyclage aux ordures ?

19.05.2018

- Frank Paquette

Je pensais à ça en rinçant ma pinte de lait en carton...


Depuis longtemps je me pose des questions sur ce qui m’apparaît désormais comme une fausse solution.


L’industrie du recyclage ne se nourrit ’elle pas du suremballage ? D’un point de vue environnemental, cette solution à la pollution ne vous apparaît ’elle pas comme un individu qui tente de se soulever en tirant sur ses lacets de bottines ?
 

Avez-vous déjà pensé à la quantité d’énergie et de ressources nécessaires au recyclage? 

On nous demande d’économiser l’électricité dans nos foyers. Surtout lorsqu’elle ne provient pas d’une ressource renouvelable. Avez-vous imaginé la quantité de courant nécessaire à une usine de recyclage ? Ce n’est pas des hippies assis en indien qui trient vos cochonneries en se partageant des recettes vegan  pendant que d’autres font de l’art avec des pots de yogourt comme on voit sur Facebook. Le recyclage est fait dans une usine sale et bruyante remplie de machines dangereuses où des gens sous-payés enrichissent des propriétaires qui vont finir par mettre la clé dans la porte de l’usine et déclarer faillite lorsqu’ils en auront eu assez de vendre les cannettes consignées et d’entreposer le papier et ma pinte de lait rincée dans des entrepôts avant de d’incinérer le tout ou de l’ensevelir avec le reste des ordures.
 

Le camion qui passe la journée à rouler au ralenti et qui s’arrête à chaque demeure pour en repartir en déployant une quantité phénoménale d’énergie pour faire passer ses dizaines de tonnes de l’immobilité au mouvement, vous pensez qu’il carbure à quoi ? Aux bonnes intentions ? 
 

Ensuite imaginez le nombre de camions nécessaires pour couvrir chaque rue, chaque maison du Québec, du Canada. Ça fait beaucoup, beaucoup de pétrole. Ou de bonnes intentions…
 

Les environnementalistes ne nous ont-ils pas dit que la conduite en ville et faire fonctionner le moteur de nos petits véhicules quand ils sont à l’arrêt c’est ce qui pollue le plus. Ne nous ont-ils pas appris à culpabiliser lorsqu’on qu’on laisse chauffer notre char plus de 5 min avant de partir à -25 degrés et que les départs et arrêts fréquents sont énergivores et hyper-polluants ?  Pourquoi applaudissent- ils lorsque le camion bleu émerge de son nuage noir de carburant fossile ? 
 

Des continents de plastique.

Le comportement le plus flagrant qui cause la pollution est la surconsommation de matières polluantes comme le plastique et autres dérivés du pétrole. D’ailleurs on nous montre constamment des îles constituées entièrement de déchets de plastique dans nos océans pour nous conscientiser.
 

Si le gouvernement voulait vraiment régler le problème il mettrait fin ou, à tout le moins, modérerait  ce comportement de surc

 

onsommation excessive de plastique, notamment en imposant une surtaxe ou des amendes élevées à ceux qui par exemple, suremballent leurs produits. Mais il ne le fait pas. Donc c’est encore payant de polluer. On se contente d’arroser la cime des flammes pour se donner bonne conscience mais on laisse la valve de gaz ouverte pour alimenter l’incendie.
 

Est-il plus profitable de faire perdurer l’industrie du recyclage que de meurtrir celle du pétrole ?
 

Ou est-ce moins dangereux ? 
 

Une des causes du suremballage, outre la paranoïa de l’innocuité dans l’industrie alimentaire  des nazis de la MAPAQ , c’est le marketing. Les industriels ont besoin de place pour afficher leur logos et autre infographie pour identifier et vanter leur produit. On fait la promotion directement sur le produit pour inciter le client à choisir une marque plutôt qu’une autre. C’est logique. Et même valable du point de vue commercial dans un esprit de compétition. Mais réduire l’emballage va-t-il éliminer la compétition ? Est-ce que les gens vont arrêter de manger, d’acheter des gadgets ou de se torcher le cul ? Je ne crois pas. Je ne suis pas de ces radicaux qui ne tolèrent que le vrac et les pots mason. Mais n’existe-t-il pas un juste milieu ? Légiférer efficacement sans virer fou ? Malheureusement il n’existe pas de groupe de pression ou de manifestation en faveur de la raison, ou du compromis.  Il y a les industriels d’un côté qui se foutent réellement de l’environnement (croyez-moi, ils s’en foutent) et les granos qui pensent que chacun devrait vivre sur une  ferme et être auto-suffisant avec des cultures bio.  
 

Beaucoup de gens aux pôles du débat et jamais personne à l’équateur. L’industrie, qui possède  l’argent  donc le pouvoir, gagne toujours.

Résultat : la solution qu’on a choisie au problème de surconsommation causé par l’industrialisation est la création d’une autre industrie, l’industrie du recyclage. Une industrie je le rappelle, très polluante et coûteuse en énergie et en eau potable.


Suis-je le seul à trouver ça hypocrite et stupide ?


D’ailleurs…


Qui profite vraiment du recyclage ? 

L’industrie pétrolière transforme et vend sa matière première aux emballeurs.  Ils fournissent aussi le pétrole pour faire rouler les millions de camions de recyclage qui sont d’ailleurs aussi, en grande partie,  constitués de différents plastiques issus du pétrole. Autrement dit,  ils « cash-in » des deux côtés ! Le système est tellement favorable à l’industrie pétrolière qu’on dirait presque qu’il a été conçu pour elle ou par elle. 
 

Je crois qu’il est légitime de se poser la question suivante :
 

À quoi contribuons-nous vraiment en triant nos déchets ? À l’environnement ou à l’industrie pétrolière ?
 

Pourquoi recycle-t-on vraiment ?
 

Sommes-nous endoctrinés au recyclage par l’industrie et le gouvernement ? 


Sommes-nous complice sans le savoir et sans le vouloir d’une industrie malveillante ?
 

Est-ce que le seul avantage que nous tirons du recyclage est le sentiment agréable de se conformer ou de faire sa part ? 
 

Et si c’est le cas… N’est-ce pas égoïste ?


Si mes questions sont légitimes et qu’on agit mal, est-il trop tard pour reculer ?
 

Moi je ne sais pas,  je pose juste des questions.


J’ai fini de rincer ma pinte de lait. 


Avec de l’eau potable.

 

 

La prochaine je la christ aux vidanges.
 

Frank Paquette  

Directeur des programmes de Productions Podcasse et Radio H2O

Animateur du Crachoir

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le recyclage aux ordures ?

19.05.2018

1/7
Please reload

Posts Récents

13.12.2017

Please reload

Archives
Please reload

© 2019 podcasse.com

PP_EGO.png