La parité pour évoluer, vraiment ?

17.03.2015

- Frank Paquette

 

 

Par: Frank Paquette
Parfaitement d'accord avec PKP sur sa récente déclaration aux Rencontres maîtres chez-nous de Force Jeunesse. La parité homme-femme obligatoire sur les conseils d'administration et à l'Assemblée nationale est une mesure régressive de nivellement par le bas dans le but de satisfaire quelques groupes de pressions déconnectés par le biais de la rectitude politique. Un legs de John James Charest.

La discrimination positive reste de la discrimination et est une entrave à l'égalité des sexes. La façon la plus logique, profitable et égalitaire de procéder est de choisir les candidats les plus compétents sans tenir compte de leur sexe. Je crois profondément que les femmes de ma génération sont assez brillantes, compétentes et confiantes qu'elles peuvent aisément faire leur place dans toutes les sphères de la société. Qu'elles n'ont pas besoin et qu'elles ne veulent surtout pas qu'on les traite avec une telle condescendance paternaliste. Si je fais une course avec quelqu'un et que je veux l'humilier, je lui dirai : Je compte jusqu'à 5 avant de partir, tu peux partir à 2 ! C'est ça le message qu'on veut envoyer aux jeunes femmes ? T'es pas assez bonne, on va te laisser une chance ? Moi j'ai un problème moral avec ça. Gardons loin de nos institutions les excès de rectitude politique et la flagornerie électoraliste. Prenons les meilleurs, point final. Si il y a majorité de femmes, il y aura majorité de femmes et si il y a une majorité d'hommes, il y aura une majorité d'hommes.

Laissons la discrimination dite "positive" aux groupes de pressions préhistoriques des années soixante. Les femmes n'ont pas besoin de pitié ou d'avantage pour réussir. Faites-leur confiance et assistez à leur succès.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le recyclage aux ordures ?

19.05.2018

1/7
Please reload

Posts Récents

13.12.2017

Please reload

Archives
Please reload

© 2019 podcasse.com

PP_EGO.png